Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/11/2007

127 bis: Fermeture d'esprit ou fermete?

 

"Le soir" publie un reportage d'une visite a l'interieur du centre pour clandestins 127 bis a Steenokerzeel.

Parmi les detenus du centre, des familles avec enfants, dont certains ont visiblement ete plusieurs annees scolarise dans des ecoles belges. 

"Onze enfants sont aujourd’hui détenus, dont cinq Afghans. Cinq éducateurs, et depuis septembre, deux enseignantes, sont chargés de leur encadrement. Le 127 bis manque de place : deux chambres ont été transformées en salle de détente (dessin, jeux…). Un préfabriqué (40 m2) devrait servir de classe d’ici peu. De 10 à 11 h 30, Linda, régente en langues et en histoire, dispense quelques leçons : « Lire, écrire, compter, mesurer, des modules quasi sur mesure, car les niveaux et les âges varient tellement. » « Être », « avoir », « to be », « demain », « lundi »… Des petits panneaux et des visages d’enfants : Roman, 13 ans, Kazakstan ; Ranik, 8 ans, Afghanistan ; Arthur, 11 ans, Ukraine, etc. « Leur maîtrise du français ou du néerlandais est très variable. Prenez Arthur, il est né ici, il a un très bon niveau. » Né ici, enfermé… ici. Quelques heures par jour à peine pour sortir de ces murs tristes. Dehors, deux modules en plastique délavé, le tarmac défoncé par les camions du chantier, de la boue et toujours ces avions au loin…"

 

Des cas comme celui de Arthur montrent bien que certains enfants ont pris racine en Belgique et la loi devrait les proteger: Si des personnes en situation irreguliere vivent tranquillement cinq ou dix ans en Belgique sans causer de prejudice a personne, et ont des enfants, pourquoi est-ce que le Ministere de l'interieur vient les enfermer apres tout ce temps? Pourquoi? On devrait fixer un temps limite (par exemple trois ans) au terme desquels les personnes en sejour illegal avec enfants scolarises en Belgique ne seraient plus expulsables. Cela contraindrait les autorites a agir rapidement ou a regulariser les parents. Ce qui est intolerable pour moi, ce sont ces delais arbitraires qui donnent a la procedure un aspect de loterie, dont les enfants sont les victimes.

Les commentaires sont fermés.