Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/03/2008

De "francophone" a "wallo-bruxellois"

Retour a ma note de debut de semaine sur la synecdoque "francophones" pour designer les Wallons et les Bruxellois. C'est une synecdoque, c'est a dire un "raccourci", prendre la partie pour le tout, comme dire "prendre un verre" pour dire que l´on veut boire le contenu d´un verre. Une synecdoque est souvent innocente. Mais ici, l'usage du terme "francophones" pour designer les habitants de la Wallonie et les francophones de Bruxelles me parait hautement prejudiciable a plus d'un titre:

- D'abord nous usurpons l'usage normal du mot, qui designe les quelques 200 millions de personnes dont le francais est la premiere langue.

- Ensuite nous placons la relation avec les flamands en termes inegaux: Par exemple en parlant de l'enseignement francophone et de l´enseignement flamand, on laisse entendre que "nous" sommes un systeme international tandis que "eux" ils sont une simple region. Pire encore lorsque l'on parle des relation communautaires entre francophones et flamands...on force un amalgame entre habitants de la Region de Wallonie, habitants de Bruxelles et locuteurs de la langue francaise, tandis que les flamands ont depuis longtemps renonce a amalgamer le terme neerlandophone et les institutions flamandes.

 -Mon reproche le plus serieux, personnellement: Lorsque vous presentez a l'etranger des diplomes decernes "au nom de la communaute francaise de Belgique", personne ne comprend, et c'est prejudiciable...

- Ceux qui defendirent les denominations institutionnelles "francophones", tels Lucien Outers et le FDF des annees 70, le faisaient avec l'iíntention (polemique)  de souligner la solidarite des Wallons et des Bruxellois francophones face aux revendications flamandes. Mais cet argument depuis le debut est parfaitement fallacieux, car lorsque les droits de francophones (par exemple de la peripherie de Bruxelles ) sont menaces, ce n'est pas la "solidarite francophone" qui les defend, mais bien le droit europeen sur la protection des minorites...

 - Par consequent le terme "gouvernement francophone" devrait etre evite. Je le repete, en tant que expatrie...Nous subissons tous un prejudice avec la mention, sur nos diplomes belges, de ce "au nom de la Communaute francaise de Belgique" que personne a l'etranger ne comprend.... Heureusement que les contenus des diplomes ne sont pas lu avec trop d'attention. Mais c'est symbolique. 

 Les journaux de Wallonie Bruxelles devraient donc eviter de rajouter des contre-sens dans une foret semantique deja beaucoup trop touffuee...Avis aux journalistes lecteurs.

 

 

17:50 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Belgique, politique

Les commentaires sont fermés.