Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/12/2008

Schadenfreude

 

Des mots justes pour decrire la violence gratuite et absurde n'existent pas encore...

...Freud est passe de mode. Mais ses analyses sur EROS et THANATOS, principe de vie et principe de mort, ou il decrit la fascination pour la destruction comme une tendance inconsciente, restent bien actuelles. On appelle thanatologie l´etude de l´impact de la mort sur les vivants.

Il y a aussi un mot comme "Schadenfreunde" qui decrit le plaisir ressenti a la vue du malheur d'autrui, forme discrete de sadisme.

En Grece, il y avait le terme "Erostrate" qui designait un individu qui choisit de detruire un temple pour que son nom ne soit pas oublie.

Plus proches de nous, Rene Girard a dedie son oeuvre a etudier la Violence et ses rapports avec la religion, avec le sacre, et avec le mimetisme, et le mecanisme du bouc emissaire.

Mais ni Thanatos ni schadenfreunde ni Erostrate ne me paraissent adequats pour decrire les gens qui choisissent de s'autodetruire en causant un maximum de victimes, comme nous le voyons dans les cas de certains tueurs ou terroristes.

Entre les terroristes de Mumbai et Madame Lhermitte, rien de commun, sauf une certaine similitude dans la volonte de causer son autodestruction en causant un maximum de dommages

On n'a jamais reussi a anticiper les gens qui peuvent devenir de grands criminels, cela ne releve pas de la science car en chacun il y a une certaine dimension de choix, des lors les mesures pour prevenir de tels actes seront toujours, helas, contournables...

 

22:49 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : violence

Les commentaires sont fermés.