Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/02/2009

Le Prince Philippe en mission au Panama

Le Prince Philippe et une quarantaine de representants d'entreprises belges, se rendent en visite officielle au Panama du 25 au 27 mars prochain. Il faut dire que les travaux de constructions des nouvelles ecluses interessent les entreprises telles que Jan de Nul et le draguage de l´entree du secteur Pacifique a ete attribue a l´entreprise anversoise Dredging International.


Une autre entreprise de Belgique presente ici au Panama est Turbowinds, fabricant de turbines eoliennes, et son directeur, Jean Pierre Dutry, espere commencer les operations de production cette annee et distribuer des eoliennes dans tout le continent sud americain a partir du Panama.

Par ailleurs GDF Suez, entreprise franco belge, installe ici une centrale thermique de 280 megawatts et une centrale hydroelectrique dans la province de Chiriqui. Elle a deja achete une centrale a Cativa, et projette de produire 500MW en 2011.

Il parait aussi que Le groupe belge Schneder, specialiste en eclairage public, opere au Panama depuis 30 ans et a organise en bonne partie l
l´éclairage public de la capitale et va eclairer la nouvelle autoroute interoceanique Panama-Colon.

Commerce bilateral: Panama a exporte 11.7 millions de dollars vers la Belgique en 2008, et importe pour 22.9 millions. 5.8 millions de dollars d´ananas panameens sont entres en Europe par les ports belges. En 2008, les exportations de Belgique vers le Panama ont augmente de 44% selon les chiffres de la comptabilite nationale panameenne. Si on inclut dans ce total les exportations hors taxes de la Zone Libre de Colon, les exportations belges sont estimees a 85.3 millions.


...Et tout cela alors que la Belgique a elimine le seul collaborateur actif du consulat belge au Panama...En demandant a ce collaborateur d avoir l'obligeance de continuer a travailler mais.... gratis pro deo. Et il le fait...(O dulce et decorum est pro patria mori).

24/02/2009

La crise rattrape le Canal de Panama

La réalité de la crise rattrape le Canal
Quand en 2006 les panaméens ont ratifie le projet de construire de nouvelles écluses pour le Canal de Panama, ils l’ont fait avec l’assurance que les nouvelles écluses seraient autofinancées, au moyen notamment d’une augmentation du prix des péages.


Les calculs financiers tablaient sur une continuelle croissance des exportations chinoises vers les USA, et ne tenaient pas en compte l’apparition d’une route arctique, qui se crée avec la diminution des banquises au nord du Canada.


De plus, on savait que les nouveaux péages restaient compétitifs sauf si …sauf si le prix du pétrole baissait considérablement…ce qui est arrive en 2008. Donc, maintenant les routes plus longues autour du cap de Bonne Esperance redeviennent plus attractives.


Toutes les garanties de rentabilité et d’autofinancement des nouvelles écluses – pas encore construites- doit maintenant être réévalué.
Sinon, ceci dit, par comparaison avec le reste du monde, Panama n’a jusqu'à présent guère ressenti les effets de la crise mondiale : Le taux de croissance de l’économie panaméenne est passe de 10.3% en 2007 a 8.2% en 2008. Un résultat qui s’explique par la position stratégique de Panama.

canal-panama.jpg

16/02/2009

Dans la crise, les Américains restent optimistes

15 février 2009
Un ancien proverbe américain affirme, “quand ton voisin perd son emploi, c’est une récession, quand tu perds ton emploi, c’est une dépression ». Notre vue du monde est influencée par notre perception, et notre vision de la crise globale est souvent conditionnée a son impact sur nos vies.
C’est ainsi que la firme de sondage Harris a effectue un sondage sur les attitudes des américains face a l’avenir. Depuis deux ans les prix du marché immobilier ont été en chute libre et l’indice Dow Jones est passe de 12,552 le 13 février 2008 à 7,850 le 13 février 2009, une chute de 35%. Le Japon a vu son PIB baisser de 13% pendant le troisième trimestre de 2008.

Lire la suite