Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/01/2010

Mgr Leonard et le Chemin néocatéchuménal

Je suis de retour au Panama, et a la canicule, apres deux semaines merveilleuses dans la neige en Belgique...Et des mouchoirs humides de larmes apres avoir plonge dans les films et les romans de Eric-Emmanuel Schmitt, tel "Oscar et la Dame en rose". Et d'avoir revu, avec quelle ferveur, ma famille...

 

Je vais ce soir consacrer mon billet a ce sujet qui fait couler tant d'encre en Belgique:

L'election par le Vatican de Mgr Leonard comme primat de Belgique succedant au Cardinal Daneels. En decouvrant que Mgr Andre-Joseph (son nouveau nom) fait partie du Chemin néocatéchuménal, et que son seminaire namurois  compte a la moitiee des seminaristes de Belgique,  je me suis mis a lire quelques articles relatifs a ce mouvement.

Voici une partie de la description que Wikipedia en fait:- Il est interessant de noter que les critiques vis a vis de Mgr Leonard ressemblent a celles qui sont faites a l'egard du mouvement.

"Le Chemin néocatéchuménal est un mouvement de l'Église catholique créé à Madrid en 1964 par le peintre espagnol Kiko Argüello. En 2006, il est implanté dans 900 diocèses, particulièrement en Italie et en Espagne et a été approuvé par Jean-Paul II.
Ce mouvement a été créé en réponse au concile Vatican II et prône une réaction de l’Église face aux changements sociaux de la fin du XIXe siècle et du XXe siècle (en particulier la laïcité) et un retour aux enseignements des anciens chrétiens. Pendant les 30 dernières années, le mouvement a mis en place différents séminaires dans le monde entier et est actuellement l’un des mouvements connaissant la plus forte croissance de l’Église catholique romaine.

Critiques:
"L'apparent caractère autoritaire du Chemin néo-catéchuménal et le supposé embrigadement de ses membres a été une source de critiques. En mai 2007, le journal La Croix le qualifiait de mouvement « aux allures martiales et conquérantes ». La création d'une communauté dans une paroisse est quelque fois source de fracture et de division, les membres de la communauté se séparant des autres fidèles qui se sentent exclus. Cependant, la raison de la formation de petites communautés est très bien expliquée dans les statuts, de plus, les eucharisties du Chemin néo-catéchuménal le samedi soir sont maintenant considérés comme faisant partie des offices de la paroisse, donc, sont accessibles à tous les paroissiens (voir statuts). L'admiration de certains membres pour Kiko et Carmen est aussi critiquée par quelques-uns comme étant un culte de la personnalité.


Autres points négatifs qui sont parfois évoqués: -la direction spirituelle trop autoritaire et invasive. -la prédominance du sentiment sur le raisonnement. -le sentiment qu'ont les membres du Chemin d'etre superieurs a tous les autres Chrétiens. -la vie en vase clos. Les membres du Chemin n'ont souvent plus beaucoup d'amis a l'exterieur, et tendent à se marier exclusivement entre eux. -le refus de la critique.

La reconnaissance de ses Statuts par le Pape lui apporte toutefois une garantie incontestable."

 

Commentaires

Bonjour,

Le "Chemin néocatéchuménal" a fait couler beaucoup d'encre. Mais les critiques proviennent de sources pour le moins contestables : la revue Golias, à la pointe de la lutte contre les mouvements trop "romains", s'est fait écho du livre de Gordon Urquhart qui se réfère lui-même à un prêtre italien traditionnaliste qui jugeait leur théologie trop protestante ; il y a aussi les intégristes catholiques qui ont dénoncé une liturgie jugée trop "progressiste".

Le Chemin est la seule organisation qui ne demande pas à ses membres un engagement écrit ou de faire une promesse solennelle ou de faire des vœux en signe d'engagement. Chacun est libre de commencer et de partir quand il le souhaite, libre de toute pression extérieure, libre de toute pression intérieure puisqu'il n'y a pas de promesse donc la conscience n'est pas tiraillée.

Écrit par : james | 01/05/2010

Bonjour,

Je chemine dans une communauté néo-catéchuménale depuis presque 30 ans; mais avant cela, j'ai connu aussi toutes sortes de réalités dans l'Eglise comme les 'charismatiques, l'Arche de Jean Vanier, la communauté de Madonna House, des communautés monastiques etc . J'ai des amis partout dans l'Eglise... et je ne pense pas que je suis meilleur qu'eux. Sincèrement, je pense que je suis pire...
Mais Dieu aime les pires; les orgueilleux, les égoïstes, les vaniteux, les hypocrites etc. Il m'aime vraiment et gratuitement... c'est ce que je découvre dans ce Chemin, et c'est ce que je peux témoigner.
Aussi, j'étais dans ce Chemin depuis 8 ans quand je me suis cassé le cou; je suis quadraplégique. Ma femme est encore avec moi, et je ne suis pas mort de rage grâce à Dieu, à son Eglise, et grâce à cette petite église rattachée à la grande Eglise Catholique... qu'est ma communauté Néo-catéchuménale.
Je suis heureux, profondément heureux... plus qu'avant ma paralysie. Les mots liberté, santé, beauté, force, amour... ont tous trouvé un nouveau sens, plus profond, plus intérieur, et dans une dimension plus éternelle bien sûr.
Je bénis le Seigneur pour ce Chemin,

André

Écrit par : andré bisson | 12/10/2010

Les commentaires sont fermés.