Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/04/2009

Chit chat Belgique-Panama

La visite au Mexique et au Panamá d'une délégation commerciale Belge menee par le Prince Philippe, le 25 et 26 mars dernier, n'est pas entièrement passée inaperçue ici. La presse locale a decrit le prince comme quelqu'un de sympathique mais peu expressif, dont on aimerait entendre davantage, quelqu'un qui goute les spécialités locales et commente simplement: "C'est tres bon, Cette nourriture me plait" sans plus.

A l'hôtel "Playa Bonita" ou l'ambassade Belge nous offrit une reception, le buffet était irréprochable. Le meilleur hotel du Panama, par contraste avec le consulat Belge local qui a maintenant son local dans un hangar au fond de la cour d'une fabrique de matériaux de construction, et ou le representant n'est pas retribue. Je precise: Pour certaines choses “importantes”, les entreprises, la Belgique montre qu'elle a les moyens. Pour la vie ordinaire au Panama, par contre, le consulat Belge est sans abri.

Ceci ne fut evidemment pas le theme du petit discours en espagnol de Philippe, ou il mit en evidence les "caracteres maritimes communs" au deux pays, l'excellence Belge en matiere de draguage et de construction en general.

Il etait plus facile pour moi de rencontrer les belges residents que les membres de la delegation, qui etaient impressionés par l’accueil recu au Mexique. Un belge local, entrepreneur, me dit qu'il est nettement plus facile pour lui de trouver des partenaire americains ou panameens que des partenaires belges. Un peu dommage sans doute. Un attache francais nous parla de la liste Noire des paradis fiscaux et il semblait que Panama allait se retrouver sur ladite liste Noire des pays non-cooperatifs. Il n’en est rien, nous apprenons aujourd’hui que le Panama, de meme que la Belgique, se retrouve sur la liste “grise”, mais pas sur la liste “noire”.

Par ailleurs, je suis en train de changer d'emploi ici: j'entre dans le service a la clientele de la compagnie d'aviation panameenne COPA.

Playa-Bonita-Panama.jpgL'hotel "PLaya Bonita" ...

 

 

 

26/02/2009

Le Prince Philippe en mission au Panama

Le Prince Philippe et une quarantaine de representants d'entreprises belges, se rendent en visite officielle au Panama du 25 au 27 mars prochain. Il faut dire que les travaux de constructions des nouvelles ecluses interessent les entreprises telles que Jan de Nul et le draguage de l´entree du secteur Pacifique a ete attribue a l´entreprise anversoise Dredging International.


Une autre entreprise de Belgique presente ici au Panama est Turbowinds, fabricant de turbines eoliennes, et son directeur, Jean Pierre Dutry, espere commencer les operations de production cette annee et distribuer des eoliennes dans tout le continent sud americain a partir du Panama.

Par ailleurs GDF Suez, entreprise franco belge, installe ici une centrale thermique de 280 megawatts et une centrale hydroelectrique dans la province de Chiriqui. Elle a deja achete une centrale a Cativa, et projette de produire 500MW en 2011.

Il parait aussi que Le groupe belge Schneder, specialiste en eclairage public, opere au Panama depuis 30 ans et a organise en bonne partie l
l´éclairage public de la capitale et va eclairer la nouvelle autoroute interoceanique Panama-Colon.

Commerce bilateral: Panama a exporte 11.7 millions de dollars vers la Belgique en 2008, et importe pour 22.9 millions. 5.8 millions de dollars d´ananas panameens sont entres en Europe par les ports belges. En 2008, les exportations de Belgique vers le Panama ont augmente de 44% selon les chiffres de la comptabilite nationale panameenne. Si on inclut dans ce total les exportations hors taxes de la Zone Libre de Colon, les exportations belges sont estimees a 85.3 millions.


...Et tout cela alors que la Belgique a elimine le seul collaborateur actif du consulat belge au Panama...En demandant a ce collaborateur d avoir l'obligeance de continuer a travailler mais.... gratis pro deo. Et il le fait...(O dulce et decorum est pro patria mori).

24/02/2009

La crise rattrape le Canal de Panama

La réalité de la crise rattrape le Canal
Quand en 2006 les panaméens ont ratifie le projet de construire de nouvelles écluses pour le Canal de Panama, ils l’ont fait avec l’assurance que les nouvelles écluses seraient autofinancées, au moyen notamment d’une augmentation du prix des péages.


Les calculs financiers tablaient sur une continuelle croissance des exportations chinoises vers les USA, et ne tenaient pas en compte l’apparition d’une route arctique, qui se crée avec la diminution des banquises au nord du Canada.


De plus, on savait que les nouveaux péages restaient compétitifs sauf si …sauf si le prix du pétrole baissait considérablement…ce qui est arrive en 2008. Donc, maintenant les routes plus longues autour du cap de Bonne Esperance redeviennent plus attractives.


Toutes les garanties de rentabilité et d’autofinancement des nouvelles écluses – pas encore construites- doit maintenant être réévalué.
Sinon, ceci dit, par comparaison avec le reste du monde, Panama n’a jusqu'à présent guère ressenti les effets de la crise mondiale : Le taux de croissance de l’économie panaméenne est passe de 10.3% en 2007 a 8.2% en 2008. Un résultat qui s’explique par la position stratégique de Panama.

canal-panama.jpg

18/12/2008

Bruxelles-Panama

"30 millions de dollars": C'est le prix que nous allons payer pour la negligence de notre ambassadeur a Bruxelles. Ainsi titrent les journaux panameens ce matin.

 

Lire la suite

05/03/2008

Un passage etroit

4ae89b0423bfc5ebeddcf4994d2a03ca.jpgPhoto du passage d'un "Panamax" a tracers les ecluses du Canal de Panama. Un Panamax est un navire construit aux dimensions des ecluses du canal. Comme on le voit ici, il y a moins d'un metre de distance entre les bords du navire et ceux de l'ecluse. L'experience des pilotes panameens est grandement necessaire pour assurer un passage en douceur. Des locomotives munies de cables aident a la stabilite du navire durant le passage. 

Depuis 1914, annee d'ouverture du canal, il n'y a eu aucun accident majeur. 

La largeur des ecluses ne permet pas le passage de navire de plus de 38 metres de large, c'est une des raisons de la construction de nouvelles ecluses additionnelles, actuellement en cours.

Source de la photo: Retirement wave, photo de Sharon